Mercredi 29 Janvier - Bienvenue sur le Portail de Chauny - Tergnier - La Fère.






Avril 2002

 Humour


Un Anglais, un Américain et un Belge sont dans un bar à Paris.
Ils discutent et s'amusent...
L'Anglais dit:
"C'est bien fun ici, mais à Londres, j'en connais un bien mieux qui s'appelle Chez Andrew. Là, tu achètes ta première bière, tu achètes ta deuxième bière, et Andrew lui-même te paye la troisième!"
Mais l'Américain dit :
"J'veux pas vous embêter, mais j'en connais un encore mieux! Y'a un bar à New York qui s'appelle Chez John. Tu achètes ta première bière et John te paye la deuxième. Tu achètes ta troisième bière et John te paye la quatrième!"
Alors le Belge dit:
" Vous pensez que c'est un endroit génial ? Ecoutez bien ceci! Chez-nous, il y a un bar qui s'appelle Chez Vanderbrul. Vous ne me croirez pas, mais Chez Vanderbrul, tu te fais payer ta première bière, tu te fais payer ta deuxième bière, tu te fais
payer ta troisième bière, tu te fais payer ta quatrième bière, et là, tu peux aller dans une chambre au deuxième étage et tu fait l'amour gratuitement!
"Incroyable !", disent les deux autres. "Est-ce que ça t'es réellement arrivé à toi?"
Non non, répond le Belge, mais c'est arrivé à ma soeur.
Ben Laden s'intéresse à la politique française, mais il ne se prononcera qu'entre les deux tours ...
Mieux vaut être belle et rebelle que moche et remoche.
Une dame va acheter une armoire à monter soi-même. Arrivée chez-elle, elle s'empresse de se mettre à l'ouvrage pour faire une surprise à son mari.
Elle réussit à monter l'armoire sans trop de difficultés. Soudain, un gros autobus passe dans la rue et l'armoire s'écroule.
Elle recommence à remonter l'armoire et quand l'autobus repasse, l'armoire s'écroule encore.
Désespérée, elle appelle le magasin pour se plaindre.
Un gentil monsieur lui répond qu'il part sur le champ pour lui monter son armoire.
Arrivé chez la dame, il s'affaire à monter l'armoire, l'autobus passe et l'armoire s'écroule de nouveau.
Un peu découragé, il recommence et cette fois, il dit à la dame qu'il se placera à l'intérieur pour voir quelle partie de l'armoire a un point faible. L'heure de l'autobus approche et notre homme entre dans l'armoire.
À ce moment, le mari arrive et salue sa femme. Il voit l'armoire dans la chambre et la remercie pour cette surprise. Soudain, il entend du bruit à l'intérieur. Il ouvre la porte et voit le monsieur du magasin.
Celui-ci lui dit :
-" Vous ne me croirez sûrement jamais, mais j'attend l'autobus"
Quel est la différence entre la lune et une femme?
- La lune est un astre, la femme est un désastre.

Un couple a prévu de sortir pour la soirée. Ils sont prêts, bien habillés, le vieux chat est dehors, etc ...
Le taxi arrive et quand le couple sort de la maison, le chat s'y engouffre à toute vitesse.
Ils ne veulent pas laisser le chat enfermé à l'intérieur et, pendant que la femme se dirige vers le taxi, son mari retourne dans la maison pour récupérer le chat et le mettre dehors.
La femme, ne voulant pas que le chauffeur de taxi sache que la maison sera vide lui explique :
"Il est juste monté pour dire au revoir à ma mère."
Quelques minutes plus tard, le mari revient et entre dans le taxi à son tour.
"Désolé que ça ait pris autant de temps", dit-il, "Cette stupide vieille chose se cachait sous le lit et il a fallu que je lui envoie des coups avec un cintre pour l'en faire sortir !"

C'est un chercheur qui vient de mettre au point une machine qui rend intelligent...
Il songe a tester sa machine sur un être humain et propose a un copain de lui servir de cobaye.
Alors il va le rejoindre a son bar habituel où il le voit brailler avec ses potes, et ça discute foot, ça lit "l'Equipe" avec le coude scotché au zinc, le journal trempe à moitié dans la flotte, l'ambiance est chaleureuse et chargée d'un mélange de café, de cigarette et d'alcool.
Le scientifique l'acoste et lui dit :
- "Eh Maurice, j'aurais besoin d'un coup de main"
- "Oh putaiiiin ! Charles ! Wa con ca fait si longtemps que je t'ai pas vu ! T'as un problème ?
Moi tu sais, quand tu veux je t'aide eh !"
- "Non, je vais bien, c'est juste pour une experience. Vois-tu, je viens de mettre au point une machine qui augmente le QI. Bon, QI ca veut dire "Quotient Intellectuel", c'est une grandeur qui vient évaluer le niveau d'intelligence d'un individu, et j'aimerais te faire profiter de ma création".
Maurice accepte et quitte tous ses potes pour se diriger vers le laboratoire du chercheur...
Le chercheur fait rentrer Maurice dans un caisson d'où sortent des nappes de fils, des machines de partout et il commence à mettre la machine en marche...
Le chercheur pousse la manette et a les yeux rivés sur le compteur, gradué de 0 a 250.
75...81...100...120
Il interrompt la machine, ouvre le hublot et fait :
- "Maurice, ca va ?"
- "Oui, je vais bien, je me sens un peu mieux en fait"
- " Bon alors, je continue okay ?"
- " Vas y, procède à ton experience, je me sens prêt à poursuivre"
125...130...150...175...
- " Tu tiens le coup Maurice ?"
- "Hmmm...je ne ressens aucun trouble ni pathologie particulière"
180...190...200...210...230...250
La, le chercheur ouvre la porte et fait sortir son ami.
- " Maurice, comment te sens-tu ?"
Là, le bonhomme ressort et semble un peu plus agité :
- " Bien ! Mais excuse-moi, je pense avoir perdu bien trop de temps, j'ai des milliers de choses à accomplir, je dois redemontrer le théorème de Fermat et revoir les écrits d'Aristote car je subodore une forte correlation..."
Pendant plusieurs jours, Maurice disparait.
Après une semaine de travail acharné, il decide de retourner voir ses copains du bar. Mais il se sent bizzare...il ne retrouve plus la même convivialité, il trouve que la compagnie de ses potes est moins drôle...
Depité, il retourne chez son ami et se plaint :
- "Charles, je suis heureux de te trouver dans ton labo. Vois-tu,
depuis ton experience, que je dois avouer, je n'ai plus cette même joie de vivre, tout me parait fade ; aussi, je souhaiterai perdre un peu de mes capacités intellectuelles".
- "Ecoute, ça tombe bien, je viens de terminer un module de ma machine qui permet une retro-action du mécanisme cognitif...monte donc dans la cabine."
Et là, le chercheur abaisse la manette et l'aiguille descend
progressivement :
245...240...230...210...190...170...
le chercheur tente alors d'interrompre le processus...mais l'aiguille chute toujours et de plus en plus vite !
150...120...90...50...45...20...15...5...
et puis enfin s'arrête.
Charles ouvre avec apprehension la porte, et regarde fébrilement son ami sortir de la cabine...
Maurice fait le tour de la machine et semble regarder suspicieusement le chercheur et dit :
"Vous avez les papiers du vehicule ?"
C'est l'histoire de quatre individus :
Chacun, Quelqu'un, Quiconque et Personne :
Un travail important devait être fait, et on avait demandé à Chacun de s'en occuper.
- Chacun était assuré que Quelqu'un allait le faire, Quiconque aurait pu s'en occuper, mais Personne ne l'a fait.
- Quelqu'un s'est emporté parce qu'il considérait que ce travail était la responsabilité de Chacun.
- Chacun croyait que Quiconque pouvait le faire, mais Personne ne s'était rendu compte que Chacun ne le ferait pas.
A la fin, Chacun blâmait Quelqu'un, du fait que Personne n'avait fait ce que Quiconque aurait dû faire.
Un ouvrier pose de la moquette dans le salon d'un appartement. C'est un travail épuisant car le salon est immense. A la fin de la journée, il a finalement terminé. Il cherche son paquet de cigarettes dans sa poche, histoire de s'en griller une petite, tout en laissant errer son regard sur le travail accompli.
Agacement : pas moyen de trouver le paquet de cigarettes. Par contre, il sursaute violemment en voyant une petite bosse en plein milieu de la pièce ... sous la moquette !
J'ai laissé mon paquet sous la moquette ! Tout à refaire, il faut tout décoller et tout reposer".
Finalement, il se ravise, s'approche de la bosse puis saute dessus plusieurs fois, la tassant de son mieux. Il se recule et le résultat est assez probant. On ne distingue plus rien.
"Bonsoir, fait la cliente qui arrive pour voir son salon fini, vous avez drôlement bien travaillé, c'est impeccable. Dites, j'ai trouvé un paquet de cigarettes dans l'entrée : ce n'est pas le votre par hasard" ?
L'ouvrier regarde le paquet et reconnaît le sien.
"Incidemment, reprend-t-elle, vous n'auriez pas vu mon hamster" ?
Le président-directeur général reçoit un de ses employés :
Jeune homme, lui dit-il, vous avez fait une ascension foudroyante. Vous êtes entré chez moi comme gardien.
Au bout d'un mois, vous êtes passé commercial. Puis vous avez accédé au poste de chef d'une de nos succursales.
Les rapports sur vous sont tous élogieux et je considère maintenant que vous avez fait vos preuves.
Je vous annonce que je vous fais entrer au Conseil d'administration et considère que vous pourrez bientôt prendre ma succession!
Qu'avez-vous à dire?
Oh ! merci beaucoup papa !
Une brune et une blonde circulent en voiture.
Un oiseau passe et se lache sur le parbrise.
La brune : Il faudrait peut être l'essuyer ?
La blonde: oh non il est bien trop haut...



Histoire de jouer au malin, un capitaine de navire dit à un simple matelot: :
- Devinette : C'est le fils de ma mère mais ce n'est pas mon frère. Qui est-ce ?
- Ben dit le matelot au capitaine. je ne vois vraiment pas. Désolé.
- Et bien tu n'es vraiment pas très futé dit le capitaine. C'est moi! imbécile.
A peine à t-il tourné le dos que le matelot se précipite vers un collègue et lui dit:
- Devinette: C'est le fils de ma mère mais ce n'est pas mon frère. Qui est-ce ?
- L'autre répond alors très fier de lui:
- Ben c'est toi! imbécile.
le matelot répond alors :
- Et non, c'est le capitaine...

 

< Autres pages humour >







 Retour vers le sommaire de :
Chauny.com, le Portail de Chauny - Tergnier - La Fère